Vijesti

Monténégro : crise sociale sans précédent à Nikšić

| |

Rentrée placée sous le signe de la contestation à Nikšić. Depuis quelques temps, la situation sociale et économique ne cesse de se dégrader dans la seconde ville du Monténégro. Fonderie, Aciérie, Mines de bauxite, kiosques de l’enseigne Duvankomerc, employés de l’hôtel Onogošt, etc., la liste des entreprises en grève est longue. Après de longs mois travaillés sans être payés, les employés sont résolus à ne pas céder avant d’avoir obtenu gain de cause. Vijesti fait le point sur cette situation explosive.

Par Svetlana Mandić Nikšić fait sa rentrée sous le signe de la contestation sociale : les ouvriers de la Fonderie, des Aciéries, des Mines de bauxite, de l’entreprise Duvankomerc, les transporteurs ainsi que les employés de l’hôtel Onogošt viennent d’annoncer des mouvements de protestation. Les meetings et les discours se succèdent, les journalistes en rendent compte, la police encadre avec vigilance les mouvements, mais rien ne bouge du côté de ceux qui devraient prendre des mesures. Les dernières manifestations se sont soldées par un échec pour les ouvriers. Tout le monde semble oublier les ouvriers de la Fonderie alors qu’ils ne touchent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous