Serbie : Miša Vacić, un épouvantail extrémiste pour le régime Vučić

| |

Il est à Aleksandar Vučić ce que Vojislav Šešelj était à Slobodan Milošević dans les années 1990 : un épouvantail destiné à faire apparaître le pouvoir comme « modéré ». Depuis le début de l’automne, Miša Vacić, la nouvelle figure de l’extrême droite serbe, poursuit une tournée du pays en distillant menaces et discours haineux, sans être inquiété par la justice.

Par Milica Čubrilo-Filipović « Les traîtres qui collaborent avec les Shiptars [dénomination péjorative des Albanais] et s’opposent à la Droite serbe seront expulsés », lançait Miša Vacić en tapant du poing sur la table, lors d’un meeting organisé en octobre dernier dans la vallée de Preševo, majoritairement peuplée d’Albanais. Quelques semaines plus tard, le 8 novembre, à Šabac, la seule grande ville du pays qui ne soit pas administrée par le Parti progressiste serbe (SNS) du Président Aleksandar Vučić, il promettait de noyer le maire Nebojša Zelenović dans la Drina, après l’avoir exposé dans une cage où le public pourrait lui cracher dessus. Miša (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous