Le Courrier des Balkans

Lutte anti-corruption en Serbie : après Mišković, au tour de Milan Beko ?

| |

Aleksandar Vučić, vice-Premier-Ministre serbe en charge de la lutte contre la corruption, est décidé à vider les écuries d’Augias. Après l’arrestation de « l’homme le plus riche du pays », Miroslav Mišković, l’équipe anti-corruption du gouvernement voudrait désormais s’en prendre à un autre magnat serbe, le richissime Milan Beko...

Par Marie Dhumieres Selon le quotidien Blic qui cite des sources au sein de la police, l’homme d’affaires serait le « suivant » sur la liste noire d’Aleksandar Vučić. L’équipe de lutte anti-corruption du ministère de l’intérieur s’intéresserait en effet à l’achat par Milan Beko de parts dans trois sociétés : les magasins C-Market, le port de Belgrade, et le quotidien Večernje Novosti. Les résultats de l’enquête devraient être connus début janvier. Milan Beko ne s’est pas exprimé publiquement suite à l’article de Blic. Le mois dernier, le quotidien avait fait part d’un accord passé en 2005 entre Miroslav Mišković, Milan Beko et le directeur des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous