Le Courrier des Balkans

Lutte anti-corruption en Serbie : après Mišković, au tour de Milan Beko ?

| |

Aleksandar Vučić, vice-Premier-Ministre serbe en charge de la lutte contre la corruption, est décidé à vider les écuries d’Augias. Après l’arrestation de « l’homme le plus riche du pays », Miroslav Mišković, l’équipe anti-corruption du gouvernement voudrait désormais s’en prendre à un autre magnat serbe, le richissime Milan Beko...

Par Marie Dhumieres Selon le quotidien Blic qui cite des sources au sein de la police, l’homme d’affaires serait le « suivant » sur la liste noire d’Aleksandar Vučić. L’équipe de lutte anti-corruption du ministère de l’intérieur s’intéresserait en effet à l’achat par Milan Beko de parts dans trois sociétés : les magasins C-Market, le port de Belgrade, et le quotidien Večernje Novosti. Les résultats de l’enquête devraient être connus début janvier. Milan Beko ne s’est pas exprimé publiquement suite à l’article de Blic. Le mois dernier, le quotidien avait fait part d’un accord passé en 2005 entre Miroslav Mišković, Milan (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous