Blic

Serbie : les partis politiques à la solde des hommes d’affaires ?

| |

L’ancien chef du Parti radical serbe, Tomislav Nikolić, a jeté un pavé dans la mare, en reconnaissant que ce parti avait touché de l’argent de la part de Miroslav Mišković et Milan Beko. En réalité, ces puissants oligarques financeraient tous les partis politiques serbes mais, en l’absence d’une loi et d’instruments de contrôle du financement des partis, mensonges et silence continuent de prévaloir. Pour les oligarques, le calcul est simple : financer les partis revient à s’assurer de leur bienveillance...

Par T. Spaić Les représentants des principaux partis politiques démentent tout lien particulier avec les puissants hommes d’affaires tels que Miroslav Mišković ou Milan Beko. Dans le même temps, les experts indépendants affirment que « personne n’est assez naïf » pour croire que les sommes faramineuses dépensées par les partis durant les dernières campagnes électorales, s’élevant à des millions d’euros, pourraient être couvertes par les seules cotisations des adhérents, les donations du budget public ou les crédits accordés par les banques. La vérité devra être établie, que cela soit par le procureur ou par les audits (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous