Langues et intégration européenne : parlera-t-on « ex-yougoslave » à Bruxelles ?

| |

Quelle sera l’appellation de la langue « serbo-croate » au sein des institutions européennes quand tous les pays où cette langue est pratiquée auront rejoint l’UE ? « BCMS », « ex-yougoslave »... Aucune des appellations actuelles ne règlent le problème.

Traduit par Jovana Papović Récemment, le linguiste allemand Michael Schazinger, membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, a proposé de réunir les langues serbe, croate, bosniaque et monténégrine sous un seul nom – la langue « ex-yougoslave ». On ne peut pour le moment pas offrir beaucoup de crédit à cette proposition, car sa validité scientifique ne sera débattue que lorsque tous les pays où l’on parle le serbo-croate auront adhéré à l’Union européenne. Mais, au sein de l’UE, il existe une tendance qui vise à grouper sous un seul nom cette langue qui en compte aujourd’hui quatre. Personne ne sait si, à terme, on continuera à utiliser (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous