Korrieri

Le sort tragique des prostituées albanaises

| |

En Albanie, la misère pousse des femmes seules et peu éduquées à exercer « le plus vieux métier du monde ». La prostitution est sévèrement réprimée par la loi, mais rien n’est fait pour sortir ces femmes de l’engrenage : elles sont obligées de vendre leur corps pour payer leurs amendes à l’État tout en assurant la subsistance de leurs enfants. Une enquête, un peu racoleuse, du quotidien Korrieri.

Autrefois elle fournissait le marché européen de la prostitution, aujourd’hui, l’Albanie connaît une augmentation substantielle du marché local du sexe. Selon les données officielles de la police et du Tribunal de Tirana, de janvier à mai 2008, le nombre de procès ayant pour objet la prostitution a doublé par rapport à la même période en 2007, où 7 femmes qui se faisaient commerce de leur corps avaient été condamnées. Elles étaient 17 en 2008. Le plus vieux métier du monde est en train de devenir un phénomène dangereux et très préoccupant pour la société albanaise et la morale des Albanais. C’est surtout à Tirana qu’il s’est propagé le plus rapidement et sa (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous