Danas

La Serbie après le jour « J » : partira-t-on en guerre pour le Kosovo ?

| |

La Serbie se dit prête à réagir « par tous les moyens politiques et diplomatiques » à une éventuelle proclamation d’indépendance du Kosovo. L’armée est également en état d’alerte, et l’évêque Artemije appelle à la mobilisation générale. Milices serbes et albanaises sont aussi sur le pied de guerre. Tandis que les « patriotes » pratiquent la surenchère, les courants démocratiques serbes semblent en panne d’initiatives et de réponses politiques. Au fait, où est donc passé le Président Tadić ?

Par Stipe Sikavica La politique désastreuse de l’élite serbe (intellectuelle, politique, militaire) qui a mené le Kosovo à ce résultat, veut par tous les moyens rejeter la faute sur le dos « des traîtres locaux », c’est à dire tous ceux qui ont interpellé les autorités en raison de leurs échecs incroyables. Cette stratégie, que nous avons nommée « l’agression de l’intérieur », a été imaginée depuis longtemps, et elle est pratiquée sous différentes formes d’intimidation, de menaces, d’arrestations, de meurtres non élucidés, etc. Le 3 décembre à Arandjelovac, la promotion du neuvième tome de « Pešćanik », publié par RTV B92, a été empêchée de façon (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous