Danas

La « troïka » diplomatique à Belgrade et à Pristina : un petit tour et puis s’en va

| |

Les représentants du Groupe de contact se sont rendus lundi à Belgrade et à Pristina pour présenter aux deux parties l’ébauche du rapport qui sera remis le 10 décembre au Secrétaire général des Nations Unies. La troïka constate qu’aucun accord n’a pu être trouvé, mais elle souhaite toujours une solution négociée. Le Conseil de sécurité décidera-t-il, comme le voudrait Belgrade, de prolonger le processus de négociation ?

Par J. Tasić Le rapport de la troïka de médiation du Groupe de contact (USA, France, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Russie) pour les négociations sur le futur statut du Kosovo aura pour conclusion que « les deux parties n’ont pas réussi à parvenir à une solution d’accord », mais il ne contiendra aucune proposition. Il reste aux gouvernements des États membres du Conseil de sécurité de décider si et comment le processus devra se poursuivre. Le mandat de la « troïka » expire le 10 décembre prochain, quand le Groupe de contact remettra ce rapport au Secrétaire général des Nations Unies, a rappelé ce lundi un des membres de la troïka, le diplomate (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous