BIRN

Nouvelles milices au Kosovo : tour de chauffe ou répétition générale ?

| |

La fantomatique Armée nationale albanaise (AKSH) refait parler d’elle, avec une apparition très médiatisée sur une grande route du Kosovo fin septembre. Si le scepticisme prévaut sur le réel potentiel militaire de cette guérilla, son retour, au moment où les discussions sur l’avenir du Kosovo ne cesse de s’enliser, n’est sûrement pas de bon augure. Côté serbe aussi, des milices sortent de l’ombre : s’agit-il d’une « répétition générale » avant de nouveaux affrontements ?

Par Krenar Gashi « La guerre est inévitable ! La seule façon d’éviter la guerre dans les Balkans est d’accorder au Kosovo une indépendance complète internationalement reconnue », prévient Gafurr Adili, porte-parole de l’Armée nationale albanaise (Armata Kombetare Shqiptare, AKSH). Gafurr Adili, dont l’organisation - classée comme terroriste par l’ONU - lutte pour l’unification des Albanais de toutes les régions et de tous les pays des Balkans où ils sont présents, renchérit en affirmant que « l’indépendance du Kosovo constitue une exigence minimale ». La récente réapparition de l’AKSH, sème la confusion au Kosovo. Tandis que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous