Shekulli

L’opposition albanaise dans la rue : « nous voulons de l’eau, nous voulons de l’électricité »

| |

L’opposition albanaise a mobilisé en masse vendredi soir contre le gouvernement Berisha, « le gouvernement de la corruption ». Enseignants, étudiants, retraités sont venus exposer leur doléances, dénonçant des conditions de vie qui ne cessent de se détériorer, la faillite des services publics, et les pénuries incessantes, notamment dans le secteur énergétique. Edi Rama, maire de Tirana et chef du Parti socialiste s’en est pris à Sali Berisha et à l’ancien leader des Socialistes, Fatos Nano.

Par Blerina Sinani Les rues principales de Tirana étaient fort animées vendredi soir, avec la manifestation de protestation organisée par les partis de l’opposition, à laquelle se sont joints des milliers de citoyens de Tirana, unis contre le gouvernement Berisha. Les manifestants protestaient contre la situation critique dans laquelle est plongée le pays depuis le retour au pouvoir de Sali Berisha, il y a deux ans. Sur fond de chansons patriotiques - « Pour toi, la patrie » - les leaders de l’opposition sont montés sur le podium improvisé devant la place Skanderbeg et ont salué la foule qui brandissait des pancartes hostiles au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous