Gazeta Shqiptare / Korrieri

Albanie : l’Opération Mains Propres nettoie l’administration publique

| | |

L’Albanie intensifie la lutte contre la corruption au sein des administrations publiques : le 17 septembre dernier, la police a arrêté trois hauts fonctionnaires accusés de corruption grave dans une affaire d’attribution d’appels d’offres pour l’aménagement des routes. Cette vaste opération intervient peu de temps après la création d’une Unité commune d’investigation, créée pour enquêter sur les crimes économico-financiers et la corruption, et qui réunit procureurs, officiers de police, fonctionnaires des impôts, des douanes et agents du Service des renseignements généraux de l’État.

Par Maringlen Mullai Trois hauts fonctionnaires ont été arrêtés par la police sous l’accusation de corruption grave. Dans le cadre de l’opération « Mains propres », les arrestations se sont poursuivies jusque tard dans la nuit du 17 septembre. Selon nos sources, des enquêtes étaient en cours depuis quelques mois sur les trois fonctionnaires arrêtés, qui étaient mis sous écoute par le Parquet. L’accusation de corruption grave pèse sur eux, alors que les appels d’offres pour l’aménagement des routes sont à l’ordre du jour. Après cette action, d’autres personnes sont dans le viseur de la police albanaise, qui a arrêté en même temps les trois (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous