Gazeta Shqiptare

Crise énergétique en Albanie : bientôt le point de rupture

| |

Depuis des années, les Albanais sont habitués aux longues et froides journées d’hiver à la lumière des bougies, et aux nuits sous les couvertures pour se réchauffer. L’hiver, la crise énergétique apparue dès les années 1990 est toujours plus grave. La sécheresse de cet hiver n’est pas pour arranger la situation, plus sérieuse que jamais. Les eaux du barrage de Fierza atteignent presque le niveau limite.

La centrale de Fierza ne compte plus de réserves que pour dix jours. Le niveau de l’eau ne monte plus qu’à 253 mètres et, si cette masse d’eau était transformée en électricité, seuls 200 millions de kilowatts/heures d’énergie seraient produits. Étant donné que l’Albanie a besoin de 22 à 23 millions de kilowatts/heures par jour en moyenne, il ne nous reste plus qu’une dizaine de jours avant que la pénurie ne soit totale, sauf à compter sur l’importation d’énergie. Selon les sources officielles, l’Albanie a importé 6,5 millions de kWh durant la seule journée du 7 janvier, et 3 millions sont encore attendus. Les sources du ministère de l’Énergie précisent à notre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous