IWPR

L’inculpation de Ramush Haradinaj pourrait provoquer une nouvelle vague de violence au Kosovo

| |

À deux semaines du 31 décembre, date limite fixée au Tribunal de La Haye pour lancer les dernières inculpations pour crimes de guerre dans l’ex-Yougoslavie, la situation est de plus en plus tendue au Kosovo, notamment dans l’ouest de la province, la région dont est originaire le nouveau Premier ministre Ramush Haradinaj.

Par Zana Limani et Muhamet Hajrullahu Beaucoup de gens de la région de Decani, dans l’ouest du Kosovo, d’où vient Ramush Haradinaj, nouveau Premier ministre du territoire, prédisent des temps très agités s’il était inculpé dans les trois prochaines semaines. Des responsables du Tribunal en visite à Pristina ont déjà interrogé Ramush Haradinaj à deux reprises, les 10 et 11 novembre, sur son rôle en tant que commandant de l’UCK, en 1998 et 1999 dans la région de Dukagjini. L’éventualité d’une accusation n’a pas empêché Ramush Haradinaj d’être nommé au second poste le plus important du gouvernement du Kosovo, après celui de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous