Koha Ditore

Kosovo : les dirigeants albanais doivent faire amende honorable

| |

Les dirigeants albanais du Kosovo viennent de passer une mauvaise semaine. Les pressions occidentales sont plus fortes que jamais pour qu’ils fassent amende honorable après les violences du mois de mars. Il serait naïf de croire que les Occidentaux laisseront oublier que « le Kosovo est revenu en arrière ». L’exercice est pourtant périlleux à quelques mois des élections de l’automne...

Par Beqë Cufaj Depuis les émeutes du 17 et 18 mars, la semaine dernière a sans doute été la plus difficile pour les intellectuels et les hommes politiques du Kosovo. Peut-être même davantage que les émeutes elles-mêmes : à ce moment, en plein chaos et sous le choc, personne ne pouvait prendre la juste mesure des évènements ni en évaluer les terribles conséquences. La réaction fut rapide. L’on dénonçait ces gestes inacceptables et on promettait de tout mettre en œuvre pour réparer et reconstruire les maisons et les églises détruites. Les jours passant, le rythme habituel du quotidien politique s’est imposé à nouveau - sauf pour le Président de la Commission (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous