B92

Kosovo : Belgrade refuse de parler avec Ramush Haradinaj, soupçonné de crimes de guerre

| |

Le nouveau Premier ministre du Kosovo Ramush Haradinaj a déclaré qu’il était prêt au dialogue avec Belgrade, mais personne en Serbie ne semble vouloir parler avec lui. Au contraire, les autorités serbes annoncent le lancement d’un nouveau mandat de recherche contre Haradinaj, déjà accusé de crimes de guerre par les tribunaux de Serbie.

« J’irai à Belgrade à n’importe quel moment lorsqu’on m’y invitera, et je suis prêt à m’entretenir avec tous ceux qui viendront de Belgrade », a déclaré Ramush Haradinaj à l’agence Beta. « Je sais que tout ce que je fais, je le fais pour le Kosovo. Il est nécessaire de nous rencontrer, de discuter sur tout ce qui est de l’intérêt des Kosovars et des Serbes. Pourquoi pas ? Afin de voir ce que nous pouvons faire. Je ne suis pas l’avocat de la Serbie mais je pense que ce qu’ils font n’est pas sage. S’il y avait eu 20 Serbes kosovars élus aux élections, je n’aurais pas été choisi comme Premier ministre ». Nebojsa Covic : « S’il vient à Belgrade, nous activerons (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous