Java

Kosovo : pas de gouvernement, pas de majorité et la menace de La Haye

| |

Le chef de la MINUK Soren Jesen Petersen partira seul à New York pour l’Assemblée générale des Nations Unies. Il n’aura pas tenu sa promesse, celle d’emmener avec lui le nouveau Premier ministre du Kosovo. Plus d’un mois après les élections du 23 octobre, le gouvernement n’est toujours pas formé. Premier ministre pressenti, Ramush Haradinaj pourrait être accusé de crimes de guerre par le TPI de La Haye... Veton Surroi et Hashim Thaçi se rangent dans l’opposition.

Par Baton Haxhiu L’administrateur de la MINUK a annulé toutes les possibilité de constituer l’Assemblée du Kosovo avant le 2 décembre, parce que sa présence à l’Assemblée générale des Nations Unies sera décisive. Surtout, après son retour de New York, il sera fort de nouvelles instructions. Ibrahim Rugova, pour sa part, s’attend à avoir deux excellentes raisons de faire la fête ce 2 décembre : son soixantième anniversaire et sa réélection à la Présidence du pays. Si ce jour-là, du moins, a lieu la première séance parlementaire où les nouvelles nomminations sont prévues. Ramush Haradinaj, lui, attend. Les rumeurs lui tournent la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous