Express

Kosovo : privatisations et investissements en vue dans le secteur énergétique

| |

C’est un paradoxe : le Kosovo souffre d’un déficit énergétique chronique, alors que ses mines de lignite devraient lui assurer une importante capacité d’exportation. Dix grandes compagnies mondiales ont exprimé leur intérêt pour investir dans la plus grande ressource du Kosovo, l’énergie et les mines. En vue, l’ouverture d’une nouvelle mine et la construction d’une troisième centrale thermique.

Par Avdyl Pajaziti Trois consortiums et sept compagnies mondiales ont exprimé leur intérêt pour investir dans les nouvelles capacités énergétiques du Kosovo. Les propriétaires du secteur économique le plus important du Kosovo pourraient être des compagnies des États-Unis, d’Allemagne, du Kazakhstan, d’Angleterre, de République Tchèque, d’Italie, d’Autriche ou de Grèce. L’une d’entre elles va construire la centrale thermique Kosova C, ouvrir la mine de Sibofc, et va également réhabiliter les blocs de la centrale Kosova A. Le comité qui dirige le projet, présidé par le ministère de l’Énergie et des Mines (MEM), a rendu publiques les offres des dix plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous