IWPR

Kosovo : corruption électrique, donateurs fatigués

| |

Cet été, le Kosovo a encore subi des coupures de courant et une pénurie d’électricité. Pourtant, le secteur de l’électricité a reçu plus de 700 millions d’euros d’aides et d’investissements depuis 1999. Les coupures de courant restent un mal endémique. Le manque de transparence empêche de contrôler la destination finale de cet argent.

Par Arbana Xharra Même lors des mois chauds de l’été, alors que les consommateurs se contentent de peu d’électricité, le ronflement des générateurs se fait entendre dans les rues des villes et des villages kosovars. Depuis la fin de la guerre en 1999, l’Union Européenne a injecté environ 380 millions d’euros dans le secteur de l’énergie au Kosovo via l’Agence Européenne pour la Reconstruction (AER). De son côté, le gouvernement kosovar a mis 308 millions d’euros sur la table, et l’agence américaine de développement (USAID) a contribué à hauteur de 15 millions de dollars à des projets dans ce secteur. La plupart des fonds ont été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous