Osservatorio sui Balcani

Kosovo : l’électricité, source de nouveaux désordres ?

| |

Plusieurs sources signalent une détérioration de la situation au Kosovo. Il ne semble pas seulement s’agir des tensions entre la majorité albanaise et la minorité serbe : un élément d’instabilité pourrait être l’effet des mesures draconiennes mises en œuvres par la société d’électricité kosovare, la KEK. Pour éviter la faillite, cette société a décidé de couper le courant dans les villages qui présentent un taux trop bas de paiement des factures.

Par Francesco Martino Le 31 décembre 2004, dernier jour d’une année encore douloureuse pour le Kosovo, le « Council for the Defence of Human Rights and Freedoms » de Pristina (CDHRF) a rendu publique une déclaration sur la possibilité de nouveaux désordres sociaux pouvant être constatés dans la région, « des désordres de grande dimension, et aux conséquences imprévisibles. » Les tensions entre la majorité albanaise et la minorité serbe, qui ont provoqué des affrontements en mars, les plus graves depuis la fin de la guerre, n’est pas cette fois ci la cause de cette inquiétude.Il s’agit plutôt des difficultés financières de la KEK, la société kosovare (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous