Osservatorio sui Balcani

Kosovo : avec la crise, la diaspora va-t-elle se détourner du pays ?

| |

En 2008, les apports financiers de la diaspora ont représenté 535 millions d’euros, soit 14% du PNB du Kosovo. 65% des actions des entreprises privatisées ont également été achetés par des émigrants. Cependant, avec la crise, les Kosovars installés en Occident pourraient se montrer beaucoup moins généreux. Certains renoncent déjà à leurs projets de vacances au pays, alors que ces séjours annuels engendrent des rentrées précieuses pour l’économie du pays.

Par V.Kasapolli Les investissements étrangers et les apports financiers des émigrants constituent le pilier du développement de l’économie kosovare. Depuis la chute drastique de la production interne au Kosovo, après le démantèlement du système économique de l’ancienne Yougoslavie, les autorités de Pristina cherchent aujourd’hui à stimuler par tous les moyens l’économie locale et les transferts de fonds des émigrants jouent un rôle central dans ce processus. Le gouvernement souhaiterait maintenir un flux stable de capitaux venant de l’étranger, mais sa politique se limite à compter sur la solidité des liens familiaux. Les autorités kosovares (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous