Osservatorio sui Balcani

Islam en Bulgarie : le combat des chefs

| |

Depuis 13 ans, la communauté musulmane de Bulgarie est divisée. Deux hommes en revendiquent la direction : Nedim Gendžev, soutenu par l’État, et Mustafa Hadži, élu par une assemblée autoconvoquée. La majorité des fidèles s’oppose à Nedim Gendžev, accusé d’avoir collaboré avec les anciennes autorités communistes. Derrière ce différend, se dessine une tension entre différentes conception de l’Islam et entre générations.

Par Tanya Mangalakova En Bulgarie, les luttes internes au Conseil général des muftis (Главното Мюфтиѝство –Glavnoto Myuftiistvo) durent depuis maintenant 13 ans. Actuellement, la communauté musulmane de Bulgarie a deux dirigeants concurrents : Nedim Gendžev, officiellement reconnu par les autorités politiques mais pas par la communauté musulmane ; et Mustafa Hadži, élu par les opposants dans le cadre d’une assemblée extraordinaire autoconvoquée. Au cours des années, ces derniers ont opéré de cette manière à plusieurs reprises, élisant successivement différents muftis, mais toutes ces élections ont systématiquement été annulées par les tribunaux bulgares. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous