Courrier de la Bulgarie

Bulgarie : science, propagande et résistance dans le « processus de régénération nationale »

| |

Deux décennies après la mise en œuvre du processus de « régénération nationale », quand le régime a entrepris de bulgariser de force la minorité musulmane, la plaie n’est toujours pas refermée. Alexei Kalionski, historien, a décidé d’étudier cet événement sous l’angle de la participation individuelle à une entreprise étatique. Le Courrier de la Bulgarie a rencontré cet éminent chercheur. Analyse.

Par Hristo Anastassov et Béranger Dominici Le « processus de régénération nationale », sous son appellation homogénéisante, désigne en réalité une multiplicité de pratiques et de discours. Ces derniers peuvent être isolés et étudiés en adoptant une problématique centrée sur le court terme et prenant en compte les individus plutôt que les institutions. C’est le parti pris scientifique d’Alexei Kalionski, historien, professeur à l’Université Sv. Kliment Ohridski de Sofia, qui étudie les effets individuels de la politique menée par le gouvernement bulgare des années 1980 à l’égard de la population turque de Bulgarie. Ainsi, il insiste bien sur le fait qu’à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous