Osservatorio sui Balcani

8 mars en Grèce : Konstantina Kuneva, femme, immigrée, syndicaliste et martyre

| |

Cette année, en Grèce, le 8 mars, journée internationale des femmes, est dédié à une femme bulgare, Konstantina Kuneva. Elle a immigré en Grèce en 2002. Depuis lors, elle s’est battue pour les droits des « esclaves modernes », les employé(e)s de ménage, le plus souvent immigré(e)s. Il y a deux mois, des agresseurs, toujours pas identifiés, l’ont gravement blessée à l’acide et au vitriol. Konstantina Kuneva est devenue le symbole de la journée de 8 mars.

Par Gilda Lyghounis Dans la nuit du 3 au 4 mars 2009, une vingtaine d’hommes, portant des masques de Carnaval, ont fait feu sur certains wagons de la ligne de métro Kifissia-Le Pirée, arrêtés à la station de Kifissia, faubourg chic d’Athènes, dans le but de « venger Konstantina Kuneva », comme le groupe, signant « Bande de la conscience révolutionnaire », le revendique sur Internet. Mais qui est Konstantina, que des milliers de féministes, de syndicalistes, d’étudiantes et d’universitaires, de mères de familles avec leurs filles adolescentes portant des brins de mimosas vont honorer lors de la manifestation du 8 mars à Athènes ? Les manifestantes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous