Ethnos

Grèce : étudiants et lycéens prennent la tête de la contestation

| |

Depuis quelques jours, le mouvement de contestation qui secoue la Grèce a évolué. Étudiants et lycéens ont pris les choses en main, menant le mouvement sur un terrain politique, ce qui va à l’encontre de ce que les médias expliquaient au début des événements. Une grande manifestation regroupant étudiants, lycéens et salariés aura lieu cet après-midi, le 18 décembre, à Athènes.

L’incident le plus remarquable fut l’attaque des locaux de la sous-direction de la police, à Kaisariani (Athènes), sur la rue Hymittou, par environ 40 - certains avancent le chiffre de 50 - individus, mardi 16 décembre peu après midi. Les assaillants, divisés en deux groupes, ont lancé un assaut simultané de chaque côté du bâtiment : par le parking où sont garées les voitures de service, et par l’entrée principale. Des cocktails Molotov, des pierres et d’autres objets ont été lancés provoquant des dégâts sur une dizaine de véhicules, un bus, une jeep et plusieurs voitures de patrouille. Les policiers, pris par surprise, ont répondu en se servant de petits (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous