Novi List

Croatie : l’assassin d’Ivana Hodak était un vagabond

| |

Le 6 octobre dernier, le meurtre d’Ivana Hodak bouleversait la Croatie. La jeune étudiante était la fille d’un avocat très connu, qui défend notamment le général Zagorec, arrêté en septembre. Son père, Zvonimir Hodak, avait aussitôt accusé Hrvoje Petrač, rival de Zagorec. Le meurtre de la jeune fille avait été suivi d’une série de règlements de comptes. En réalité, son assassin était un sans domicile fixe, qui voulait se venger de la perte de son emploi, dont il rendait Zvonimir Hodak responsable. Le surprenant épilogue d’une tragique affaire.

Par Ana Raić-Knežević, Danko Radaljac et Mladen Barbarić La veille du jour où Ivana Hodak aurait fêté ses 27 ans, la police a arrêté son meurtrier : Mladen Šlogar, 61 ans. Il s’agit d’un sans domicile fixe qui considérait l’avocat Zvonimir Hodak, le père d’Ivana, comme responsable de ses malheurs, et notamment de la perte de son emploi sur les terrains de tennis du centre sportif Jeunesse, au milieu des années 1990. L’homme aurait dès lors fait une fixation sur la famille Hodak, et il projetait de tuer Ljerka Mintas-Hodak, la femme de l’avocat, ou leur fille Ivana. « Je savais que le motif du meurtre ne pouvait être rationnel, il pouvait même (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous