Le degré zéro de la politique

La Croatie en campagne électorale : « il n’y a pas d’alternative »

| |

« Il n’y a pas d’alternative » aux politiques néo-libérales que nous menons : tel est le slogan thatchérien que répètent les sociaux-démocrates au pouvoir, à quelques semaines des élections législatives prévues en novembre. La droite fait campagne sur ses obsessions anti-communistes et néo-oustachis, tandis que les Verts en rajoutent sur la peur des réfugiés. Panorama sinistré d’un pays en crise.

Par Rade Dragojević Les élections à venir démontreront qu’il n’y a pas de réel choix, comme l’affirme déjà dans sa campagne préélectorale la coalition au pouvoir. There is no Alternative : ce slogan thatchérien a été repris à son compte par l’élite politique, et notamment par le Parti social-démocrate croate (SDP), depuis déjà un certain temps. C’est sous cette devise qu’est menée depuis trois ans une politique soumise aux critères libéraux à laquelle, bien entendu, il n’y aurait pas d’alternative. « Quand vous prenez des mesures économiques impopulaires, bien entendu que vous n’êtes pas populaire » : tel est seul le commentaire du ministre de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous