Réécritures de l’histoire en Croatie : des relents oustachis nauséabonds

| |

Le chauvinisme a de beaux jours devant lui en Croatie. Depuis l’élection de la présidente Kolinda Grabar-Kitarović en janvier, on se croirait revenu à l’époque la plus nationaliste de Tuđman. Le communisme yougoslave est voué aux gémonies, le régime oustachi en pleine réhabilitation. La preuve : il est question d’un référendum pour introduire le salut oustachi « Za dom, spremni » dans l’armée. L ’éditorial antifasciste de Novosti.

Par Tomislav Jakić La Croatie devait-elle devenir le butin des nationalistes radicaux, le plus souvent chauvinistes assumés, et de leurs conseillers néo-fascistes (oustachis) venus de la diaspora ? Jamais ! La Croatie devait-elle être soumise aux quatre volontés d’individus peu fiables retournant leur veste à la première occasion, d’opportunistes et de carriéristes de tout poil ? Jamais ! La Croatie devait-elle devenir la victime de reconversions et privatisations censées la mener vers ce capitalisme tant désiré, et qui l’ont de fait livrée au pillage de criminels et semi-criminels, profiteurs de guerre et de paix ? Jamais ! Était-il (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous