BIRN

Bulgarie : les infirmières et le médecin graciés à leur retour de Libye

| |

Le calvaire de huit années vécu par cinq infirmières bulgares et le docteur palestinien (devenu bulgare) a finalement pris fin mardi 24 juillet au matin : ils ont été rapatriés en Bulgarie et immédiatement graciés par le Président Parvanov. Le médecin bulgare assigné à résidence sans avoir jamais été condamné a également regagné la Bulgarie. La Libye va maintenant toucher le prix du long marchandage autour des infirmières.

Les infirmières, Kristiana Vulcheva, Nasya Nenova, Snezhana Dimitrova, Valentina Siropulo, Valya Chervenyashka, le Dr Zdravko Georgiev et le Dr Ashraf el-Hajouj, qui a reçu la citoyenneté bulgare en juin, ont été accueillis avec émotion à Sofia par leurs parents, le Président et le Premier ministre bulgares, des officiels du gouvernement, des diplomates, des journalistes et des gens ordinaires. « Ceci est un jour historique », a commenté à la Télévision nationale bulgare Vladimir Choukov, un commentateur du procès. La relaxe des prisonniers a été permise par des négociations intenses menées dans leur dernière phase par Cécilia Sarkozy, épouse du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous