Vseki Den

Condamnation à mort confirmée pour les infirmières bulgares

| |

Les infirmières bulgares et le médecin palestinien (devenu bulgare) ne sont pas au bout de leurs peines. Ils sont condamnés à mort pour la troisième fois mais cette décision de la Cour suprême libyenne semble apporter un tournant favorable à l’affaire. En effet, selon le Procureur général bulgare, Boris Veltchev, cela va permettre d’intensifier les dialogues politiques entre les deux pays dans l’espoir d’obtenir que les inculpés purgent leurs peines en Bulgarie.

La Cour suprême de Libye a confirmé la peine de mort pour les cinq infirmières bulgares et pour le médecin palestinien, Ashraf. Kristiana Valtcheva, Nassia Nenova, Valentina Siropulo, Valia Tcherveniachka, Snejana Dimitrova et le médecin palestinien, qui a obtenu la nationalité bulgare, Ashraf Al-Hadjuj, n’étaient pas présents au tribunal. Ils n’ont pas pu entendre leur sentence. En 2004 et en 2006 d’autres cours de justice les avaient condamnés à mort. Cette dernière décision met fin à la partie judiciaire de l’affaire du sida en Libye. La séance a duré deux minutes, pendant lesquelles les juges ont lu la sentence. La Cour n’a pas précisé de quelle (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous