Utrinski Vesnik

Bulgarie : harcèlement policier contre le parti de la minorité macédonienne

| |

OMO Ilinden PIRIN, le parti des Macédoniens de Bulgarie, n’est toujours pas reconnu. Plusieurs de ses membres affirment avoir subi des pressions et des interrogatoires de la part de la police bulgare. Dans la communauté macédonienne, le climat est à l’inquiétude. Le reportage du quotidien macédonien Utrinski Vesnik.

Par Viktor Cvetanovski Les Macédoniens de Bulgarie sont inquiets. Récemment, la police bulgare a exercé des menaces à leur encontre, pour qu’ils renient le parti qui les représentent : OMO Ilinden PIRIN. Le climat leur rappelle les dernières années du régime communiste, lorsque les noms des Turcs étaient « bulgarisés » [1]. La haine à leur égard augmente de jour en jour. Lors du match de football CSKA Sofia - Betef de Vraca, certains spectateurs ont brandi des calicots : « Membres d’OMO : traîtres, quittez la Bulgarie. » Les membres d’OMO Ilinden PIRIN ont été appelés par la police pour être interrogés. La police menace les retraités de leur retirer (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous