Dnevnik

La Bulgarie refuse de reconnaître le parti de la minorité macédonienne

| |

La justice bulgare a une fois de plus refusé de reconnaître le parti macédonien de Bulgarie OMO Ilinden Pirin. Déjà condamnée à ce sujet par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, la Bulgarie justifie cette décision par des manquements dans la requête du parti. Malgré l’affaire, l’heure est à la coopération entre les gouvernements bulgare et macédonien.

Par Branko Gorgevski La Tribunal de Sofia a refusé le 31 octobre dernier l’enregistrement du parti OMO Ilinden Pirin, représentant en Bulgarie la minorité macédonienne. Le Tribunal explique sa décision par plusieurs manquements à des conditions administratives dans la requête du parti. [Le 29 février 2000, OMO Ilinden Pirin avait été déclaré inconstitutionnel par la Cour Constitutionnelle bulgare. Ce jugement et plusieurs refus antérieurs de la justice bulgare de reconnaître officiellement le parti avaient entraîné des condamnation de l’Etat bulgare par la Cour Européenne des Droits de l’Homme au cours des années 2005 et 2006 [1].] La décision de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous