Tema

Bulgarie : une pièce de théâtre sur la « bulgarisation » forcée des Turcs

| |

La dramaturge bulgare Teodora Dimova vient de publier une pièce évoquant le drame vécu par les populations turques de Bulgarie, soumise à une campagne de « bulgarisation » forcée par les autorités communistes dans les années 1980. Un thème toujours très rarement évoqué.

Tema (T) : Madame Dimova [1], la revue « Seuvremenik » a publié votre dernière pièce intitulée « Le chemin invisible du pardon ». Elle constitue la première œuvre artistique à puiser la matière de son sujet dans ce qu’on a coutume d’appeler « le processus de régénération nationale » [2]. Sur la scène de quel théâtre pourrons-nous voir la première représentation ? Teodora Dimova (TD) : Pour le moment, la seule chose qui soit sûre, c’est que la pièce ne sera pas jouée au Théâtre National. Elle attend toujours de trouver son metteur en scène et son théâtre. T : On dit déjà qu’elle a été rejetée du répertoire du Théâtre National pour des motifs politiques. Est-ce exact (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous