Dani

Bosnie : un juge harceleur acquitté, une bataille perdue pour les droits des femmes

| |

Un juge du Tribunal de Bosnie-Herzégovine, Vlado Adamović, a récemment été accusé de harcèlement sexuel pour avoir embrassé contre son gré une jeune femme de 18 ans. Les plaintes ont été confirmées. Pourtant, le jugement a été annulé et Adamović libéré. Ces faits en disent long sur la position des femmes dans la société bosnienne et sur l’impunité des hauts fonctionnaires.

Par Belma Bećirbašić Le 8 mars 2007, un juge du Tribunal de Bosnie-Herzégovine, Vlado Adamović était accusé de harcèlement sexuel. Neuf mois plus tard, les juges du tribunal cantonal de Sarajevo, des femmes, ont annulé la sentence et libéré Adamović. Ce fait a une fois de plus démontré que les politiciens puissants et les hauts fonctionnaires du monde judiciaire jouissent d’une très large immunité, et que la discrimination envers les femmes est toujours impunie. Même si la sentence des juges (Katarina Tomić, Jasmina Kosović et Dženana Latić du tribunal cantonal de Sarajevo) a confimé que le juge Adamović avait harcelé une jeune fille de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous