Utrinski Vesnik

Les femmes sans voix de Macédoine

| |

Les fraudes électorales sont courantes en Macédoine. Parmi les pratiques récurrentes, la confiscation par le père de famille du droit de vote de ses proches. Les femmes albanaises et rroms seraient les plus exposées à une spoliation de leur droit de vote, selon le Comité Helsinki pour les droits de l’homme.

Par Katica Cangova Premier cas de figure : au bureau de vote, seul un membre de la famille se présente, un homme. Il montre ses documents d’identité et ceux de ses proches. Il obtient autant de bulletins de vote qu’il a montré de papiers, sans aucune protestation de la part des assesseurs. Il vote au nom des membres de sa famille sans que ceux-ci soient physiquement présents. Deuxième cas de figure : un chef de famille se présente, accompagné d’une dizaine de femmes voilées. Les femmes restent hors du bureau de vote. L’homme vote en son nom propre et au nom de celles avec qui il est venu. Il ne permet que le doigt d’aucune d’entre elles ne soit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous