Oslobodjenje

Bosnie : les partis serbes déclarent la guerre au Haut-Représentant international

| |

Les mesures de rétorsion annoncées par le Haut-Représentant international Miroslav Lajčák après l’échec de la réforme de la police suscitent une tempête en Republika Srpska. Le Premier ministre de cette entité, Milorad Dodik, et tous ses partisans, menacent de démissionner de leurs fonctions et de bloquer toutes les institutions du pays. Tous les partis serbes sont unanimes pour dénoncer un nouveau « diktat ».

Par Gordana Katana Les politiciens de Republika Srpska semblent très inquiets après les mesures imposées par le Haut-Représentant Miroslav Lajčák. En signe de protestation contre « le comportement anti-démocratique » de l’homme le plus puissant de Bosnie-Herzégovine, le Premier ministre de Republika Srpska, Milorad Dodik, a proposé de se démettre de la fonction de président de son parti. Les membres du SNSD n’ont pas accepté la démission de leur coryphée. Par contre, ils ont néanmoins engagé certaines démarches politiques, qui pourraient secouer profondément la vie politique en Bosnie-Herzégovine. Les représentants de ce parti continueront à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous