Oslobodjenje

La Bosnie recalée par l’Europe, le Haut-Représentant va se fâcher

| |

La Bosnie-Herzégovine ne signera pas son Accord de stabilisation et d’association avec l’Union européenne, à cause de l’échec de la réforme de la police. Le Haut-Représentant international Miroslav Lajčák dénonce l’attitude « irresponsable » des politiciens bosniens et pourrait prendre des sanctions. Deux partis sont directement visés : le Parti pour la Bosnie-Herzégovine de Haris Silajdžić, et les Sociaux-démocrates indépendants de Milorad Dodik.

Par E. Zgodić et A. Prlenda Le Haut-Représentant Miroslav Lajčák a déclaré qu’il avait obtenu à Luxembourg le soutien absolu du Conseil des ministres européen pour toutes les actions qu’il entreprendra en Bosnie-Herzégovine. Miroslav Lajčák n’a pas précisé de quelles actions il s’agissait, mais il a assuré qu’il aurait « beaucoup de travail » à son retour à Sarajevo. On peut donc essayer de deviner si sa dernière déclaration signifie bien qu’il utilisera tous les pouvoirs dont il dispose, et qu’il punira nos dirigeants. Ceux-ci ont fait de la Bosnie-Herzégovine l’unique pays, avec la Serbie, qui n’aura pas encore signé d’ici la fin de l’année l’Accord (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous