Dani

Bosnie-Herzégovine : l’antisémitisme s’étend sur les murs et sur Internet

| |

Selon la Communauté juive de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo ne compte plus aujourd’hui que 700 Juifs, et aucune naissance n’a été enregistrée dans la capitale bosnienne depuis plus de quatre ans. Pourtant des graffitis antisémites sont apparus dans les rues de la capitale, et les appels à la haine se multiplient sur Internet. La dénonciation de la politique israélienne se transforme souvent en antisémitisme revendiqué. Une nouvelle manifestation du climat d’intolérance qui prévaut depuis quelque temps à Sarajevo.

Par Vuk Bačanović « Il existe une prière dans les temples juifs », nous raconte Moris Albahari, un chargé de la tradition juive au sein de la Communauté juive, « qui remercie Dieu pour avoir permis au sultan Selim Ier de les avoir accueillis et sauvés. Toutefois, l’animosité envers les Juifs continue d’exister. Nous nous sommes habitués à cela. Dès qu’il se passe quelque chose dans le monde arabe, je trouve dessinée sur ma porte une croix gammée. De même, on nous appelle souvent par téléphone et on nous menace : « Qu’est-ce que vous faites ici, vous les radins ? ». Je ne sais pas pourquoi ils font cela. Je ne suis pas Israélien – je suis plus âgé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous