Le Courrier des Balkans / Médiapart

Balkans, sur les routes des migrants : À Lojane, au centre des trafics (1/6)

| | |

Le village de Lojane, collé à la frontière entre la Macédoine et la Serbie, occupe depuis deux ans une position centrale sur la longue route menant vers l’espace Schengen. Ici, les migrants arrivent de Grèce. La plupart tentent de passer en Serbie, mais certains choisissent une « route alternative » par le Kosovo et le Monténégro. Cet été, chaque soir, plusieurs centaines de nouveaux venus arrivaient dans la « jungle » de Lojane.

« Des autobus entiers de clandestins arrêtés partout en Serbie sont renvoyés ici, à Lojane », affirme Selami Mehmeti, le chef du village. L’information est confirmée par les deux policiers qui montent la garde du côté serbe de la frontière et reconnaissent que des bus arrivent « tous les jours ». Cette solution ne présente que des avantages pour la Serbie et la Macédoine. Puisque la frontière est officiellement fermée, personne ne recense ces passages, qui nʼapparaissent dans aucune statistique. Pour la Serbie, Lojane représente une « variable dʼajustement » permettant dʼévacuer le trop-plein de migrants, sans avoir à suivre les procédures prévues par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous