Le Courrier des Balkans

Migrations clandestines : Lojane, le « Sangatte des Balkans »

| |

Depuis quelques mois, des centaines de migrants affluent, sans cesse plus nombreux, dans le petit village de Lojane, sur la frontière macédo-serbe. Ils viennent d’Afghanistan ou du Pakistan. Ils ont traversé l’Iran, la Turquie et la Grèce, et veulent poursuivre leur route vers l’Europe occidentale à travers la Serbie et la Hongrie. Incapable de réagir face au phénomène, le gouvernement macédonien laisse faire. Reportage.

Par Jean-Arnault Dérens La police macédonienne est invisible. La frontière n’est gardée que du côté serbe, certifient les villageois. De même, aucune organisation humanitaire n’est présente à Lojane, alors que les conditions de survie des clandestins vont devenir beaucoup plus difficiles avec le froid. La communauté islamique n’apporte aucune aide, et l’imam du village traverse la place d’un pas pressé, sans paraître voir les jeunes Afghans. « Tout le monde fait comme si ces clandestins n’existaient pas », poursuit Selami Mehmeti. « Pour le gouvernement, ils n’ont aucune existence légale puisqu’il ne demandent pas l’asile en Macédoine ». Malgré (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous