Albanie : la droite, Washington et le meurtre du père

| |

Sali Berisha a été déclaré persona non grata aux États-Unis au printemps dernier. Le chef du Parti démocratique, Lulzim Basha, veut donc l’exclure des rangs du PD. Un meurtre du père qui ne passe pas au sein de la droite albanaise.

Par Katerina Sula Jeudi 9 septembre, à la veille de la rentrée du nouveau Parlement issu des élections du 25 avril, le chef de l’opposition Lulzim Basha a annoncé que le Parti démocrate (PD) soutenait la demande du tribunal pour la transparence, le Département d’État américain ayant déclaré, en mai 2021, l’ancien Président et Premier ministre Sali Berisha, ainsi que des membres de sa famille, personæ non gratæ aux États-Unis. Les accusations pesant sur Sali Berisha pourraient être liées au tragique scandale de Gërdec. Tant que l’examen de cette demande ne sera pas terminé, Sali Berisha ne sera plus membre du groupe parlementaire du PD, a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous