Mapo

Trafics, crimes et corruption en Albanie : petits et grands secrets de la « Berisha connection »

| |

Les étroites relations qu’entretient le Premier ministre albanais avec le douteux « homme d’affaires » bosniaque Damir Fazlić, lui-même très lié à Jovica Stanišić, l’ancien chef des services secrets de Milošević, remettent en lumière les étranges relations de Sali Berisha avec les hommes de Belgrade. Quand la Yougoslavie des années 1990 était frappé par l’embargo des Nations unies, Berisha vendait du pétrole au Monténégro via le lac de Skadar, en partenariat avec Momir Bulatović...

Par Demir Fejzo Après la découverte des transactions fantômes qu’il a effectuées en Albanie, on a compris que Damir Fazlić est, entre autres, le neveu de l’ancien chef de la Sécurité d’État serbe (DB) des années 1990, Jovica Stanišić. Ce dernier se trouve désormais à La Haye, il a été arrêté en 2003 pour crimes contre l’humanité. Faut-il rappeler à Sali Berisha la fameuse expression « l’ami de mon ami est mon ami » ? Un jour, le Premier ministre albanais devra répondre de cette amitié qui le lie à l’homme d’affaires serbo-bosniaque, lui-même lié au responsable de nombreux massacres en Bosnie, en Croatie et au Kosovo. De nombreux adversaires de Sali (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous