Osservatorio Balcani e Caucaso

Albanie : l’heure de vérité approche pour le gouvernement Rama

| |

La période de grâce s’achève pour le nouveau gouvernement albanais, qui devra désormais passer à l’action après un début de mandature euphorique. Avantage pour le Premier ministre Edi Rama : l’opposition est toujours KO après le départ de la vie politique de son chef historique, Sali Berisha.

Par Marjola Rukaj Les premiers temps de la vie du nouveau gouvernement d’Edi Rama ont sans doute été caractérisés par un soin important apporté à l’image et une euphorie qui semble avoir fait passer au second plan les pesantes responsabilités qui l’attendent : dépasser l’héritage des gouvernements précédents, vaincre la corruption répandue dans tout le pays et avancer sur le dossier de l’intégration européenne. Retrouvez notre dossier : L’Albanie passe à gauche : les espoirs et les promesses Les paris ont été nombreux sur les compromis de l’alliance entre le Parti Socialiste d’Edi Rama et la Ligue Socialiste pour l’Intégration, d’Ilir Meta. Ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous