Violences policières en Roumanie : le règne de la peur et de l’impunité

| |

La police roumaine est sur la sellette après la mort d’un homme de 63 ans, asphyxié alors qu’il se trouvait en état d’ivresse. Les deux agents impliqués ont été suspendus le temps de l’enquête, mais les familles des victimes ont peu de chances d’obtenir justice. Retour sur les dernières affaires qui ont défrayé la chronique.

Par Florentin Cassonnet Lecture C’est un scandale de plus qui éclabousse les forces de l’ordre roumaines. Des policiers intervenaient le 16 avril dernier pour évacuer la terrasse d’un restaurant d’une gare routière de la ville de Pitești, à une centaine de kilomètres de Bucarest. Le problème ne venait pas des clients, mais d’une friteuse ayant pris feu dans l’établissement. Rapidement, les pompiers, une ambulance et la police ont été dépêchés sur les lieux, mais Zaharia Barbu, un ingénieur de 63 ans, refusait de partir. Ce dernier était ivre (2 gr/l de sang selon l’autopsie), et le ton est rapidement monté entre l’homme et les policiers, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous