Turquie : vague d’arrestations dans les rangs du HDP

| |

Le régime de Recep Tayyip Erdogan a décidé de frapper fort, en arrêtant 82 cadres ou sympathisants du Parti démocratique des peuples (HDP), le parti de gauche pro-kurde. Ces derniers sont accusés d’avoir encouragé les manifestations contre le siège de Kobane, la ville kurde de Syrie, mené par les forces turques en 2014.

Vendredi 25 septembre, 82 personnes dont de nombreux membres du Parti démocratique des peuples (HDP) ont été arrêtées sur demande du parquet d’Ankara. Parmi elles se trouvent notamment l’ancien député Sirri Süreyya Önder et le maire de Kars, Ayhan Bilgen. Ankara les accuse d’avoir lancé, en octobre 2014, « de nombreux appels à la population, lui enjoignant de descendre dans la rue et de mener des actions terroristes ». À l’époque, Daesh était en train d’assiéger la ville kurde de Kobane, située à la frontière syrienne et les habitants des villes à majorité kurdes du sud-est de la Turquie, critiquant l’inaction de l’armée turque, étaient sortis dans les rues. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous