Turquie : offensive militaire en Syrie, toute critique sera réprimée

| |

Le 20 janvier dernier, l’armée turque lançait une offensive de grande envergure dans le région syrienne d’Afrin, contrôlé par les forces kurdes du Parti de l’union démocratique (PYD). Cette opération permet de museler encore un peu plus l’opposition turque, toute critique des opérations militaires étant assimilée à de la « trahison ».

Par Selin Kaya En Turquie, toutes les voix qui interrogent de près ou de loin l’intervention menée en Syrie font désormais l’objet de sanctions immédiates. 449 personnes ont déjà été placées en garde à vue pour « propagande terroriste », après avoir exprimé des critiques contre l’opération militaire, et les arrestations se poursuivent. La très respectée Union nationale des médecins (Türk Tabipleri Birliği, TTB) est l’une des premières organisations à en avoir fait les frais. La semaine dernière, une communiqué de presse en faveur de la paix, dans un style des plus neutres, a valu une garde à vue à 24 de ses membres. Peu de temps auparavant, le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous