Le président turc a perdu son pari

Législatives en Turquie : camouflet pour Erdoğan, victoire historique pour les Kurdes

| |

Avec près de 41% des voix, le parti du président Recep Tayyip Erdoğan n’a plus de majorité au Parlement, tandis que la formation kurde de gauche, le HDP, obtient un score historique et dépasse le seuil permettant d’envoyer des députés à la Grande assemblée nationale de Turquie. La formation d’un gouvernement de coalition sera difficile, et les Turcs pourraient bien devoir retourner aux urnes d’ici quelques mois.

Par Alexandre Billette Pour Recep Tayyip Erdoğan, ce scrutin devait être, il y a quelques semaines encore, l’occasion de renforcer sa majorité et dépasser le seuil fatidique de 330 députés sur 550, lui permettant de convoquer un référendum sur les modifications constitutionnelles qu’il espérait obtenir pour « présidentialiser » la république turque à sa mesure. Il exhortait même ses troupes à dépasser le score obtenu par le Parti de la justice et du développement (AKP) lors des dernières législatives de 2011, soit près de 50% des voix. Avec 40,8% des voix et 258 députés, seize de moins que la majorité simple, Recep Tayyip Erdoğan a perdu son pari. Pire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous