Turquie : Recep Tayyip Erdoğan ou l’ivresse du pouvoir absolu

Le chef de l’État turc, Recep Tayyip Erdoğan, a été réélu dès le premier tour, dimanche 24 juin, pour un nouveau mandat aux pouvoirs renforcés. Son parti de l’AKP a également obtenu la majorité absolue, avec 53,61% des voix. Ce double scrutin marque le passage du système parlementaire en vigueur à un régime présidentiel où le chef de l’État concentre la totalité du pouvoir exécutif. Son principal concurrent, le social-démocrate Muharrem Ince, ne récolte que 30,7% des voix et Selahattin Demirtas, du Parti démocratique des peuples, 8 %.