Turquie : Recep Tayyip Erdoğan ou l’ivresse du pouvoir absolu

Depuis la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016, le pouvoir personnel de Recep Tayyip Erdoğan ne cesse de se renforcer. La traque des partisans de Fethullah Gülen, instigateur supposé du coup d’Etat, a servi de prétexte à des attaques généralisées contre les libertés publiques. En Turquie même, comme chez ses alliés des Balkans, où Ankara poursuit ses opposants.