Slovénie : la privatisation, cancer de la santé publique

| |

Ancien fleuron au temps de la Yougoslavie, le système de soin en Slovénie est à l’agonie. Les médecins généralistes abandonnent peu à peu le navire public, préférant travailler à leur compte que comme fonctionnaires. Et les augmentations promises par le gouvernement n’y changent rien.

Traduit par Jad (article original) L’hiver, à Ljubljana, il fait froid, surtout la nuit, mais heureusement, cette année, le climat s’est montré clément, du moins jusqu’à mi-janvier. Les personnes âgées se sont pourtant habillées le plus chaudement possible. Certaines ont même apporté des chaises de camping et des couvertures. Hommes et femmes attendent tous en rang, certains depuis la veille, devant l’un des dispensaires de la ville. La rumeur s’est répandue que deux nouveaux médecins étaient arrivés et qu’ils s’occuperaient des patients laissés sans médecin traitant. Dans le pays, perdre son médecin traitant est devenu un véritable drame. Sans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous