Serbie : les clopinettes du gouvernement pour revitaliser les campagnes fantômes

| |

Cela fait des décennies que les campagnes serbes se désertifient au profit des grandes villes, Belgrade concentrant même plus du tiers de la population du pays. Aujourd’hui, le gouvernement entend « arrêter l’exode ». Mais ce ne sont pas quelques millions d’euros d’aides qui suffiront à « inverser le sens des migrations ».

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Le gouvernement veut encourager les gens à quitter la ville pour aller s’installer à la campagne. Un peu plus de quatre millions d’euros de subventions ont été allouées pour aider à l’achat d’une maison en zone rurale. L’attribution des fonds se fera sur dossier dans la limite de 10 000 euros par bénéficiaire. Peuvent postuler les citoyens serbes de moins de 45 ans ayant un domicile en Serbie et ne possédant aucun bien immobilier à leur nom. Nenad Antić s’apprête à se porter candidat. Il travaille dans un lycée à Pirot, une ville du sud-est du pays. « Mon épouse Jelena, mon fils Dimitrije et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous