Serbie : les Roms de Niš se battent pour leurs droits et leur survie

| |

A Niš, le campement du 12-février est privé d’électricité depuis six mois et délaissé par les autorités depuis dix ans – sauf en période électorale quand il s’agit d’acheter des voix. Les Roms ont décidé de se mobiliser, mais comment se faire entendre d’un État qui méprise toujours les plus pauvres ?

Traduit par Milica Čubrilo-Filipović (article original) | Adapté par la rédaction Cela fait dix ans que le campement rom du 12-février, à Niš, tente en vain d’obtenir une connexion électrique fiable. Au lieu d’une solution, le quartier s’est vu totalement privé d’électricité pendant six mois – un record. Les habitants se sont décidés à manifester devant le ministère de l’Énergie et des Mines à Belgrade le 6 décembre dernier. Les autorités ont alors promis aux représentants du mouvement Opra Roma Srbija, que le campement serait reconnecté et qu’une solution pérenne allait être trouvée. Le campement compte neuf connexions électriques pour 18 maisons. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous